Arrête de suivre les conseils pour faire un CV à la mode - Blog Camille Gautry - Optimisation de Carrière et de Recrutement | Expatriation | Retour en France

Arrête de suivre les conseils pour faire un CV à la mode

En scrollant sur Facebook, je suis tombée sur un article qui décrivait une nouvelle tendance pour les CV : les mad skills ! 

Après la mode des “soft skills”, il faudrait maintenant parler de nos activités excentriques pour attirer/convaincre les recruteurs.

Qu’est-ce que ça m’exaspère de lire des articles qui disent aux candidats de miser sur les softs-skills et maintenant leurs mad-skills dans leur CV, parce que c’est ce qui intéresserait les recruteurs.

Que la personnalité des candidats intéressent les recruteurs, je suis entièrement d’accord.
Mais faire croire qu’il suffit de lister ses savoirs-être et ses loisirs dans son CV pour se faire appeler par les recruteurs est incorrect voire malhonnête.

Voilà typiquement le genre de conseils qui grouillent sur Internet et qui nuisent aux candidats. 

On te fait croire qu’on te révèle un secret.
Mieux : THE formule magique pour être contactée, mais sans te dire qu’un process de recrutement est largement influencée par son contexte.

On ne recrute pas de la même façon en fonction du poste, de l’entreprise. Que le poste soit pour une entreprise qui peine à trouver des candidats ou pour un poste qui s’adresse à des profils jeunes diplômés ou un poste pour lequel aucune connaissance technique n’est requise car l’entreprise assure la formation, ou que le poste requiert une personne avec une expertise pointue et/ou rare ou un poste dans une grande entreprise, ou dans une PME ou dans une start-up…

On n’attend pas la même chose des candidats (et de leurs CV) en fonction du recrutement.

Parler de sa personnalité et de ses loisirs dans son CV peut être tout à fait pertinent mais PAS POUR TOUT LE MONDE et PAS POUR TOUS LES POSTES.

Et ça, les articles ne le disent pas. 
Ils s’empressent d’annoncer la pseudo-dernière tendance du recrutement pour attirer les lecteurs. 

Problème : beaucoup de candidats sont induits en erreur.

Pour te donner un exemple avec la mode des soft-skills, devenue une soi-disant nécessité dans son CV.

Elle a amené beaucoup de candidats à écrire des pavés de soft-skills dans leur CV.

Le pire ?
Le paragraphe est généralement mis bien en évidence en haut de la première page du CV, là où devrait se trouver le titre du CV.
Donc, nous, recruteurs, on se retrouve à lire des CV sans TITRE mais avec une liste de 5, 7 voire 10 compétences, les unes à la suite des autres, comme pour une liste de courses.

Euh… Houston on a un problème là…

En fait, plusieurs : 

> Des compétences citées sans aucun contexte n’ont aucun impact. 
Gestion de projet, management d’équipe, gestion du budget… Toutes ces compétences livrées sans information autour, sans contexte, n’ont pas beaucoup de portée. 
A toutes mes clientes, c’est sans hésitation que je leur fais enlever le paragraphe des soft-skills de leur CV si elles en avaient mis un.

> Comme tous les candidats pour un même type de poste mettent à peu près les mêmes soft-skills, ça ne te permet même pas de te différencier. 
Donc clairement ça ne fait pas vraiment avancer le schmilblick ni pour toi, ni pour le recruteur.

Suivre ces pseudo tendances, c’est rester mouton dans le troupeau. 
Alors que ton but devrait être tout l’inverse : montrer la puissance de ta singularité.  

Laisse tomber les modes. Tu vaux mieux que ça.

Tu as des atouts, des talents qui sont TA “touch” et qui sont INDÉMODABLES.

Pas besoin de parler 5 langues, d’avoir 3 MBA et une carrière linéaire pour donner envie aux recruteurs de t’appeler, ni d’avoir comme hobby de participer à des reconstitutions historiques des guerres napoléoniennes.
Après si c’est ton cas, c’est très bien.
Si ce n’est pas ton cas, c’est très bien aussi.

Un CV qui claque et qui traverse les modes, c’est celui qui fait passer un seul message : Les situations que tu sais gérer, les problèmes que tu sais résoudre.
Point. 
Pas besoin d’en dire plus. 
Pas besoin de blabla autour.

Add A Comment

six − six =