Pourquoi un CV “parfait” n’entraîne pas plus d’entretiens d’embauche

Quand je suis contactée par des femmes qui me demandent de l’aide pour améliorer leur CV, je leur explique que pour cela, nous allons d’abord, travailler sur le positionnement. 
50% d’entre elles en sont ravies.
50% me disent en sont déçues. Ca leur parait superflu parce qu’elles savent ce qu’elles veulent faire.
Cependant, c’est un élément non négociable chez moi parce que pour réussir ton CV et surtout réussir ta recherche d’emploi, ça ne suffit pas de savoir quel poste tu vises. Il te faut savoir dire pourquoi c’est ce poste et pas un autre.
 Et surtout quelle est ta singularité par rapport à d’autres candidats du même calibre.
Ce sont ces 2 éléments qui sont déterminants dans un recrutement.
Ce n’est pas ton CV qui cherche du travail. C’est toi. 
#1 : L’erreur que 90% des personnes font avec leur CV

On ne décrit pas une expérience professionnelle telle qu’on l’a vécue. On la décrit en fonction de là où on veut aller.

Si tu ne donnes pas de cap à ton CV, alors chaque expérience décrit une variété de missions. 

L’ensemble devient comme cacophonique. 

On ne saisit pas ton message, tu parles de trop de choses en même temps. 

Résultat : Ton CV ne donne pas envie.

 

#2 : Les techniques de rédaction de CV ne font pas tout !

Ton CV n’est pas le récapitulatif de ton parcours professionnel. 

Il ne suffit pas de juxtaposer tes expériences professionnelles en utilisant des techniques de rédaction de CV, pour que les recruteurs soient séduits par ton CV.

Ton CV est le document qui te sert à expliquer brièvement à l’écrit pourquoi tu es qualifiée pour le poste auquel tu postules. 

Il doit donc mettre en avant un fil rouge, une cohérence et surtout rassurer sur ta maîtrise du sujet.

 

#3 : Ce qui se conçoit bien, s’énonce clairement.

Quand tu as travaillé sur ton positionnement, tu t’es déjà distinguée de 90% des candidats en entretien qui craignent les questions (même les plus basiques) des recruteurs. 

Quand tu es claire sur ton projet, tu ne redoutes aucune question en entretien. 

Tu n’avez aucun angle mort. 

Ton discours est précis et impactant et boum ! tu te distingues naturellement des autres candidats.

 

#4 : La peur est mauvaise conseillère

Le frein exprimé le plus souvent quand je parle de définir son positionnement est : “Mais je ne veux pas me priver d’opportunités”. 

Moi non plus, je ne veux pas que tu te prives d’opportunités ! 

Mais à force de vouloir plaire à tout le monde, tu dilues complètement tes savoirs-faires. 

Il est alors difficile de savoir ce que tu peux concrètement apporter à une entreprise. 

C’est finalement TOI qui te prives d’opportunités qui te correspondraient bien. 

Je ne veux pas que ça t’arrive, alors, please, please, please, approfondis ton positionnement avant de te réécrire ton CV.

Si tu veux décrocher un poste plus vite, commence par t’inscrire aux 5 mini-leçons de coaching. 

Elles vont t’apprendre à taper dans le mille avec ton CV et ta lettre. Et en plus, elles sont offertes 🙂

!!Attention !! Le contenu de ces coachings n’a rien à voir avec ce que tu lis partout sur le web. Je ne parle pas des nouvelles modes, des nouveaux mots-clés ou des nouveaux hobbies qui feraient fureur auprès des recruteurs. 

Add A Comment