5 mauvaises habitudes qui gâchent ton CV - Blog Camille Gautry - Optimisation de Carrière et de Recrutement | Expatriation | Retour en France

Dans ton CV 5 mauvaises habitudes qui gâchent tout

Pendant ta recherche, ton CV est très certainement ce sur quoi tu vas le plus prêter attention.

Cependant, sûrement influencée par la multitude de conseils donnés sur le web, tu as peut-être inclus dans ton CV des informations qui n’ont en fait aucune efficacité.

Pire, qui gâchent ton CV.

Je t’en donne 5 exemples et t’explique pourquoi ça coince :

1.Un chapelet de qualités, de savoir-être

«Leadership», «créatif/ve», «innovant(e)», «organisé(e)», « motivé(e)», «stratégique», rrrrrr…. pardon je me suis endormie 😉

Désolée de te l’annoncer comme ça, mais si tu as cité ces mots dans un paragraphe intitulé ‘Compétences” ou “Soft-skills”, les recruteurs viennent de passer directement à un autre paragraphe.

Quand on recrute, on veut du concret. On veut des chiffres, des contextes pour voir si on parle des mêmes choses.

Ces paragraphes de compétences, sont des vrais tue-l’amour tellement ils sonnent creux.

Prenons le leadership.

Si faire preuve de leadership est essentiel pour le poste que je recrute, je vais chercher des exemples de situations où le leadership de la personne a fait la différence dans une ou plusieurs de ses expériences.

Le fait de l’écrire dans un paragraphe avec des tirets/puces, n’a aucun impact sur moi.  Cela sonne juste creux.

Ce qui m’embête le plus avec ce paragraphe, c’est que généralement, il est placé tout en haut de la première page du CV, zone qui est extrêmement stratégique.

Mon conseil ? Laisse tomber ce genre de paragraphe, tu vaux mieux que ça ! A la place, tu réfléchis comment tu peux démontrer ces mêmes qualités dans la description de tes expériences et/ou dans ta lettre de motivation.

2. Les langues étrangères que tu ne maîtrises… pas bien

Dit autrement, les langues que tu parles mal… Personne ne recrute quelqu’un qui baragouine une langue. Soit le poste requiert que tu puisses travailler dans cette langue ou bien il ne le requiert pas. Mais pour sûr, aucun poste ne requiert quelqu’un qui a quelques notions ou des restes datant du lycée.

Mon conseil ? Laisse sur votre CV, que les langues que tu maîtrises suffisamment pour travailler avec. La question que je pose à chaque fois à mes clientes est “Peux-tu tenir une conversation au téléphone dans cette langue demain ?”. Si la réponse est non, alors on enlève la langue en question du CV.

3.Une photo de toi “arrangée”

Je sais. Sur les photos professionnelles, on n’est pas aussi joli(e) que sur les photos prises en vacances ou en famille. Mais faire un découpage d’une photo personnelle pour la mettre sur ta CV, va décrédibiliser tout le professionnalisme que tu t’échines à décrire ensuite dans ton CV.

Et tu as choisi de ne pas suivre mon premier conseil et que tu t’es décrit(e), comme « perfectionniste » (un des mots que déteste le plus les recruteurs), on n’y croit plus du tout, parole de recruteuse.

Mon conseil ? Tu ne souhaites pas investir dans des photos prises par un professionnel, pas de problème ! Tu peux simplement te faire photographier dans une tenue vestimentaire professionnelle avec un fond uniforme/neutre derrière toi.

4.Une introduction à la troisième personne

Lorsque tu rencontres quelqu’un pour la première fois et que tu lui demandes ce qu’il/elle fait dans la vie, tu t’attends à ce que la personne comme  par « Je… ».

Pour ton CV, c’est pareil.

Mon conseil ? Laisse tomber les « Christine est spécialisée dans… Après 5 ans, elle a décidé …», qui sonne complètement bizarre. Ce qui est valable pour les biographies des dirigeants d’entreprise (écrits par un service « Communication »), ne l’est pas pour toi qui es forcément l’auteure de ton CV. Mise sur la simplicité qui sera beaucoup plus efficace.

5.Mettre un objectif de carrière

Si je suis la première à t’encourager à définir un objectif de poste le plus clair possible, tu ne dois pas l’écrire comme tel, dans ton CV.

Sans vouloir faire de cynisme, l’objectif de l’entreprise n’est pas de satisfaire tes objectifs de carrière.

Sa priorité est de trouver des salariés qui vont lui apporter les compétences dont elle a besoin.

C’est à toi de t’assurer qu’en mettant en oeuvre ces compétences, tu vas servir tes objectifs de carrière.

Mon conseil ? Oublie ces phrases hyper-galvaudées qui n’ont ni saveur ni impact. Mieux vaut nommer ton positionnement clairement avec un titre complété de tes expertises clés. Cela aura bien plus d’impact de parler de ce que tu “mets” sur la table plutôt que de parler d’attentes.

 

Tu obtiens tes entretiens avec ton CV ou c’est le silence radio avec les recruteurs ?

Si, comme pour mes clientes, tu veux  multiplier les entretiens et même avoir le choix parmi plusieurs postes, CLIQUE ICI pour prendre rendez-vous avec moi et on en parle !

Add A Comment

19 − sept =